Une fragile poésie

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Recherche dans le catalogue

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Une fragile poésie

Camille Lepage
Leila Alaoui

Une exposition poignante en hommage à deux talents : Camille Lepage et Leila Alaoui, deux jeunes photojournalistes. Leur regard féminin, sensible et  humaniste a su capter au milieu du chaos de brefs instants de délicatesse, des moments fragiles de poésie.

Camille Lepage

Camille Lepage, photojournaliste française, a suivi des études de journalisme puis de photojournalisme. Après deux séjours en Égypte et une timide couverture du printemps arabe, Camille part en juillet 2012, sac sur le dos et appareil photo en bandoulière, pour quinze mois au Soudan et Soudan du Sud.

Suite à la prise de pouvoir de Michel Djotodia en mars 2013, Camille décide de partir pour la Centrafrique en octobre de la même année. Elle y arrive avant tous les médias, avant que la crise sanglante n'éclate en décembre 2013. Elle y restera huit mois, jusqu'à son décès.

 

Leila Alaoui

Photographe et vidéaste franco-marocaine, Leila Alaoui a étudié la photographie à New York. Son travail explore la construction d'identité, les diversités culturelles et la migration dans l'espace méditerranéen.

Elle utilise la photographie et l'art vidéo pour exprimer des réalités sociales à travers un langage visuel qui se situe aux limites du documentaire et des arts plastiques. En janvier 2016, alors qu'elle est mandatée par Amnesty International pour réaliser un travail sur les droits des femmes au Burkina Faso, Leila Alaoui est victime des attaques terroristes de Ouagadougou du 15 janvier 2016.

Une fragile poésie :

Camille Lepage, photojournaliste engagée, a documenté les conditions de vie difficile des populations dans les Monts Nouba au Soudan, au Soudan du Sud et en République centrafricaine. Leila Alaoui, s'est, elle, intéressée aux déshérités de Jordanie et du Maroc, ainsi qu'aux refugiés syriens au Liban.

Au fil des images, des exilés, des morts, des blessés, des malades, des estropiés, des enfants souvent. La réalité crue. Mais il est frappant que Camille Lepage et Leila Alaoui aient su aussi saisir au milieu de ce chaos de brefs instants de délicatesse, des moments fragiles de poésie.

Ce sont ces images qui sont présentées aujourd'hui. Non pas que les autres soient si dures qu'on préfère les ignorer, mais parce que si quelques étincelles peuvent éclairer les plus profondes ténèbres, il faut souffler dessus. La beauté seule ne sauvera pas le monde, comme le voulait Dostoïevski, mais elle y contribue.

Cette exposition rend hommage à deux jeunes femmes qui ont su saisir la beauté dans ce qu'elle a de plus inattendu parce qu'elle était aussi dans leur regard.

Guillaume de Sardes -Commissaire d'exposition

>> Médiathèque Toussaint Angers du 9 avril au 12 juin

Exposition organisée avec la Fondation Leila Alaoui et l’association Association "Camille Lepage - On est ensemble"

Pour en savoir plus 

Retour au contenu principal

56471