Emmanuel Adely

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Emmanuel Adely

Emmanuel Adely

Emmanuel Adely est né en 1962 et a publié depuis 1993 une douzaine de livres chez plusieurs éditeurs (Losfeld, Argol, Inventaire/Invention, Seuil). Il aborde tous les genres littéraires : romans, nouvelles, pièces radiophoniques, mais aussi films et vidéos, lectures performatives, journal sur Internet, textes dans des revues.

Romanesques ou autobiographiques, les livres d'Emmanuel parlent d'amour (Mon amour, Mad about the boy), de famille (Jeanne, Jeanne, Jeanne ; Fanfare, Genèse), de difficultés à vivre au quotidien (Mon amour).  Ils disent le réel, réel que l'auteur tente de cerner dans toutes ses dimensions, familiale, affective, sociale ou politique (J'achète, Cinq suites pour violence sexuelle). Son inspiration se nourrit aussi de l'actualité (No more reality, cinq suite pour violence sexuelle), de faits divers (Sommes). Livre après livre, Emmanuel Adely s’interroge sur les liens entre réel et fiction. Et s’il expérimente des formes ou des écritures différentes, c’est pour approcher et restituer la réalité du monde au plus juste.

Son écriture est souvent proche de l'oralité comme un flot ou une musique. Parfois sans ponctuation (Mad about the boy), jouant sur les répétitions et le ressassement, ses textes ont un rythme lancinant. La parole et les dialogues surgissent comme dans le réel, « dans une impression de spontanéité proche de la parole ». Emmanuel Adely aime d’ailleurs lire ses livres en public lors de lectures performances au cours desquelles il  livre des extraits ou l’intégralité d’un texte.

« Comment on raconte une histoire », s’interroge Emmanuel Adely dans Genèse, « comment placer une histoire aujourd'hui qui ne soit pas une rédaction, qui ne soit pas du Yourcenar, qui ne soit pas cet usage uniquement poli de la langue, qui ne soit pas un récit qui commence à la première phrase et se termine à la dernière phrase, qui soit une vie, dans une grande tension".

Ses livres peuvent surprendre ou déconcerter par leur forme, leur ton, leur contenu. Ils sont toujours porteurs d'une émotion forte et d’une humanité qui ne laisse pas le lecteur indifférent. 

"L’œuvre d’Emmanuel Adely s’inscrit dans des revues, s’ancre dans le catalogue de plusieurs éditeurs, surgit dans les performances et mute. Elle est plastique, politique, sonore. Elle abandonne la « langue des livres » comme une peau morte pour grandir à côté du champ littéraire et de ses acteurs médiatiques. Toute parole est matière à création (discours, article, récit d’enquête..) dès lors que les faits, les dates, les heures échappent à la dépêche clinique, se précipitent (vitesse et chimie) et éclatent en fragments inédits, en alliages nouveaux, en un langage (flux, rythme et sens) inédit et plus crédible." Christophe François, Le Grand R – scène nationale de La Roche-sur-Yon.

Retour au contenu principal

58439