Coups de coeur, coups de griffe des lecteurs

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Coups de coeur, coups de griffe des lecteurs

L'élégance du hérisson, de Muriel Barbery

Publié le jeudi 22 juillet 2010

Ce livre est un hommage au lecteur : il le prend au sérieux, sans condescendance, avec élégance, justement. Et pourtant, il fait partie de ceux sur lesquels on ne se précipite pas, pour peu que l’on se veuille détaché du cirque des prix littéraires.

Anne a aimé

Il était une fois une concierge, volontairement recluse, jouant son rôle de crétine de façon presque parfaite (tout est dans le "presque"). Il était une fois une enfant solitaire, volontairement recluse, "presque" lucide sur la vie qui l’attend ...

Le propos n’est ici qu’un prétexte à la description minutieuse du Beau, doublé d’une critique sociale raisonnable, en apparence désabusée, mais finalement assez subtile.

La narration régulièrement alternée (la concierge/la jeune fille) bat la mesure de ce livre, lui-même rythmé par les plaisirs et désagréments du quotidien. Le principe de renversement (des situations, des rôles, des représentations) est un ressort efficace pour démontrer sans pesanteur le déterminisme qui règne encore et toujours sur nos conventions sociales. Muriel Barbery parvient à opposer à la vanité de toute entreprise humaine la perfection de ses plus dérisoires créations, de celles que l’on découvre par inadvertance. Insolente et franche, Muriel Barbery fait l’éloge de la beauté sous toutes ses formes, en une patiente compilation faite de fines observations qu’on se régale à lire. L’art y est considéré comme une parenthèse permettant de suspendre le trivial de nos existences, même un court instant. Ses préférences en la matière peuvent paraitre un peu anecdotiques (la patisserie, l'art japonais), on peut les désapprouver, mais on se délecte de la précision du langage : chaque mot semble choisi pour que l’on puisse s’y arrêter et le savourer.

On peut être tenté par l’usage du dictionnaire, pour redécouvrir des mots inusités, ou bien crispé par les détails et les affèteries, n’empêche : on poursuit sa lecture avidement, et même on la recommence !

La justesse et la perfidie délectables des jugements que la concierge et la jeune fille formulent sur leurs contemporains, en représentation dans le petit théâtre de l’immeuble, tout en dégustant des délices, font de cet ouvrage une satire sociale modeste, sobre, à la fois pertinente et impertinente. Si ce roman avait été présenté comme un conte philosophique drôle, ce qu’il est en réalité, sans doute aurait-il bénéficié d’un bouche à oreille moins percutant. Alors ne le répétez pas, mais offrez-le !

Érudit et drôle, ce livre est un joyau dont l’agencement un peu trop parfait des phrases a dû en agacer plus d’un ! sans doute l’érudition n’est-elle gênante que pour ceux qui la considèrent comme une arme… L’élégance du hérisson plaira à tous ceux qui cherchent, comme Muriel Barbery, à faire naitre l’universel du particulier sans sombrer dans l’arbitraire.

Cote R BARB

 

Vos commentaires

1 commentaire déjà posté
Le mercredi 28 juillet 2010 à 19:37, par Anthony
Une découverte de cet auteur pour moi - Excellent roman, efficace, tendre. La rencontre improbable de mondes qui se cotoient mais s'ignorent. Une lecture "arc en ciel", humaine et chaleureuse, efficacement portée à l'écran avec Josianne Balasko .

Ajouter un commentaire

* Champs Obligatoires

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. 

Un modérateur est suceptible de supprimer toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site ou qui serait contraire à la loi.

Retour au contenu principal

54513