Vos critiques

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Vos critiques

 

 

Aussi libres qu’un rêve

 

"La fin est un peu expédiée par rapport au reste du roman qui s’épanche sur chaque situation. Sinon, l’histoire est excellente"

Eloïse

"Vers la fin du XXIè siècle la société est dirigée par la loi des dates de naissance. Par exemple : ceux qui naissent en janvier travaillent dans le business alors que ceux qui naissent en décembre travaillent dans des métiers dont on ne veut plus comme technicien de surface par exemple. C’est dans ce contexte que trois personnages vont se rebeller pour renverser ce régime tyrannique afin de réaliser leurs rêves et d’instaurer la liberté. J’ai aimé ce livre, parce que le contexte se passe dans le futur et que l’on y retrouve plusieurs thèmes classiques de la science-fiction comme le clonage, la cybernétique, le réchauffement climatique… C’est aussi une histoire courte et écrite avec une écriture simple. J’ai vu dans ce livre un message pour le rêve et pour la liberté de choisir sa voie."

Olivier, 19 ans

                                      

"J'ai beaucoup aimé ce livre car j'aime le courage dont font preuve les héros pour lutter contre le président et j'aime aussi les histoires d'amour, certaines tristes, qui rendent l'histoire très touchante."

Moussou, 16 ans

   

"J'ai aimé ce livre car  il y a beaucoup d'actions. L'histoire est triste avec des histoires d'amour ce qui rend l'histoire intéressante."

Mélissa, 16 ans

  

"J'ai aimé ce livre car il montre une grande injustice entre les différentes catégories sociales. Il montre que quelque soit la ségrégation ça reste une injustice."

Martine, 16 ans

  

"Ce livre m'a beaucoup plu car il montre que quelques soient les catégories sociales les hommes peuvent s'entraider pour lutter contre l'autoritarisme."

Jennifer, 17 ans

 

 

La fille du docteur Baudoin

             

"J’ai aimé pouvoir m’identifier à ce genre de situation familiale, ne connaissant pas ça dans mon entourage. Le fait que ce soit une vie amoureuse m’a beaucoup plu" .

Eugénie

                                 

"L'histoire est bien sans plus. La seule chose que j'ai aimée est le personnage de l'associé du docteur Baudoin, le docteur Chasse-loup."

Moussa, 16 ans

                

"Je n'ai pas aimé car il y a des passages trop longs."

Anissa, 17 ans

              

"J'ai bien aimé ce livre, mais certains passages n'avaient pas de rapport immédiat avec Violaine et j'aurai aimé les passer."

Nelly, 16 ans

                        

"Je n'ai pas aimé ce livre car l'histoire est ennuyeuse et certains passages sont trop longs."

Morgane, 16 ans

 

Un été outremer

 

"Anne VANTAL, l'auteur du livre "Un été outremer" est venue dans notre lycée pour répondre à nos questions. Elle nous a expliqué ses motivations ainsi que son inspiration. Elle nous a aussi parlé de sa famille, l'importance de l'identité et sa passion pour l'Algérie. Une rencontre intéressante mais qui ne m'a pas donné envie de lire son livre."

Moussou, 16 ans

                   

"Très bonne rencontre avec Anne Vantal, échange très riche pour un livre que j'ai apprécié. Le fait de la rencontre a changé ma vision du livre, je trouvais l'histoire plus mystérieuse avant de la rencontrer, je trouve qu'elle enlève l'imagination que l'on peut se faire du livre."

Carole-Anne, 17 ans

                     

"Une rencontre intéressante, l'auteur nous a dit pourquoi elle a écrit ce livre. Je n'ai pas plus envie de lire ce livre qu'avant. Je reste quelqu'un qui n'aime pas la lecture Hélas!"

Morgane 16 ans

                    

"L'entretien m'a donné envie de lire le livre. Elle nous a bien expliqué le thème de son livre : l'adoption. Et elle nous l'a raconté avec passion."

Olivier, 19 ans

                          

"La rencontre avec Anne Vantal, l'auteur de « un été outremer », m'a fait comprendre quels étaient les objectifs de son héros et l'importance des origines de chacun, même si je n'ai pas lu le livre, elle ma donné l'envie de lire ce livre.

D’après la description qu'elle a donnée de son héros et ce qu'elle a dit d'elle même j'ai trouvé qu'elle lui ressemblait beaucoup."

Aurélien, 19 ans

                   

"A la lecture, le livre ne m'avait pas intéressée parce que j'avais eu du mal à me mettre dans le contexte. De plus, je pensais que Félicien retrouverait sa maman. Après la rencontre avec l'auteur, j'ai mieux compris ses intentions d'écriture et découvert le véritable objet de la quête de Félicien.

L'échange simple avec l'auteur nous a aussi permis de comprendre que le monde de la littérature était accessible et cela nous a encouragées à continuer à lire. En espérant rencontrer d'autres auteurs du concours pour de nouveaux échanges."

Nelly et Julie 16 et 17 ans - LP La Roseraie

                      

"La rencontre avec Anne  Vantal était très intéressante. Elle nous a appris beaucoup de choses sur l'histoire ainsi que sur sa vie personnelle dont son histoire est inspirée."

Marine

               

"Cette rencontre nous a beaucoup plu car il est intéressant de connaître la source de son inspiration qui lui a servi pour écrire ce livre. Elle nous a aussi expliqué pourquoi elle avait choisi la fin de cette histoire qui est difficile à comprendre. En effet, on s'attend à ce qu'il retrouve sa mère or l'auteur l'a fait mourir. Son but est visiblement ailleurs: chercher son identité pour mieux se construire."

Jennifer et Anissa - LP La Roseraie

               

"J’ai rencontré Anne VANTAL l'auteur du livre "Un été outremer" dans mon lycée pour répondre aux questions que se posaient les lecteurs sur son livre. Elle nous a expliqué les raisons qui l'ont poussée à écrire ce livre, elle nous a répondu que le thème de l'adoption la touchait énormément et qu'elle voulait également montrer les bons cotés de l'Algérie."

Mélissa, 16 ans

                  

"J'ai aimé "Un Été Outremer", pour la différence des cultures exposées dans l'histoire."

Carole-Anne, 17 ans

 

 

Gaspard in love

                

"Une histoire simple mais très drôle et surtout beaucoup d'histoires d'amour et de jalousie."

Moussa, 16 ans

               

"Je n’ai pas aimé ce livre car, tout d’abord j’ai trouvé que Gaspard n’était pas assez entreprenant, il n’allait pas assez vers le groupe de jeunes de son lieu de vacances et notamment  les filles.

Ensuite, ce livre m’a ennuyé, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez d’actions et que Gaspard décrivait trop les endroits où il se trouvait. La focalisation interne est trop pesante.

Enfin j’ai trouvé que Gaspard ne parlait que de lui-même et se vantait sur des choses qu’il ne savait pas faire contrairement aux autres qui ne disaient rien et agissaient, par exemple, il devait jouer contre un membre du groupe au baby foot, il disait qu’il allait gagner qu’il était le champion alors qu’il a subi de lourdes défaites

Sa prétention m'a dérangé."

Aurélien 19 ans - Lycée professionnel la Roseraie

                    

"J'ai bien aimé ce livre car c'est une belle histoire d'amour  et il y a beaucoup d'humour."

Mélissa, 16 ans

                                 

"J'ai aimé ce livre car l'histoire commence mal mais elle finit très bien même si l'histoire d'amour est difficile au début."

Martine, 16 ans

                         

J'ai aimé ce livre car il raconte l'histoire de vacances commençani mal mais qui finit en histoire d'amour."

Jennifer, 17 ans

 

  

Une sonate pour Rudy

             

"J'ai aimé ce livre surtout pour la grande complicité entre le héros et son chien, et la douleur du héros quand son compagnon de toujours meurt. Une histoire triste mais une fin heureuse quand même. "

Moussou, 16 ans

                 

"Cette histoire est facile à lire et nous avons envie d'aller jusqu'au bout."

Anissa, 17 ans

          

"C'est une histoire facile à lire et à comprendre.

Belle histoire entre Nicolas et son compagnon, son confident son ami de toujours."

 Nelly et Julie, 16 et 17 ans

           

"J'aime une Sonate pour Rudy pour l'histoire en elle même, le fait de se retrouver à la place des personnages."

Carole-Anne, 17 ans

              

"J'ai aimé ce livre car on ne sait pas tout de suite que Rudy est un chien. Il y a beaucoup de complicité entre Nicolas et son chien."

Morgane, 16 ans

 

 

Le combat d’hiver

                  

"Ce monde merveilleux extrêmement bien conçu nous emporte dans le bonheur. Cela calme énormément de lire cette œuvre. Je me demande même pourquoi il n’est pas plus connu."

Stéphane, 15 ans.

                

"J’ai trouvé ce roman très enrichissant. Il m’a transporté, fait voyager et m’a ouvert les yeux sur un monde dont je n’imaginais pas qu’il s’y trouvait tant de haine, de méchanceté, d’hypocrisie. En opposition, un sentiment d’amour, de mélancolie nous envahit et prend part en nous tout au long de l’histoire." 

Jessy, 17 ans.

              

"J'ai beaucoup aimé la motivation des héros, leur complicité pour vaincre leur ennemi. La fin est très triste car un des héros est mort."

Moussa, 16 ans

              

"J’ai bien aimé ce livre car je trouve qu’il nous  emporte, on a envie de continuer l’histoire et de savoir si elles vont s’en sortir. Notamment quand il y a les hommes chiens qui empêchent les héros de reconquérir la ville de leurs parents.

J’ai bien aimé le courage des filles du pensionnat qui ont réussi à s’enfuir.

Mais ce qui est dommage dans ce pensionnat, c’est la loi. En effet si une des filles ne revient pas  une autre paiera en allant au ciel bleu,  un endroit où les filles sont isolées."

Aurélien 19 ans - Lycée professionnel la Roseraie

           

"Le livre que j’ai lu s’intitule Le Combat d’Hiver de Jean Claude Mourlevat. J’ai aimé ce livre, plus particulièrement la première partie qui s’intitule La Voix de Milena qui est pleine de suspense. D’ailleurs le livre est lui-même plein de suspense et de rebondissements. Il y a aussi de l’action et une petite histoire d’amour : des ingrédients idéaux pour faire un bon livre d’aventures.

Le livre parle du combat de quatre adolescents contre le régime tyrannique et fasciste de la Phalange perdu il y a 15 ans par leurs parents. Les adolescents devront fuir de leur internat et échapper aux hommes chiens lancés à leur poursuite, ils se rallieront à la cause des rebelles et du peuple cheval qui les aideront pendant leur combat. L’un des quatre adolescents sera même capturé et emmené dans les jeux du cirque. En entendant parler des hommes chiens, du peuple cheval et des jeux du cirque je pensais qu’il s’agissait d’une histoire fantastique. En fait j’imaginais que le peuple cheval était composé de centaures (des hommes à corps de cheval) et les homme chiens je les imaginais plus cruels que ça en fait j’imaginais de vrais guerriers."

Olivier 19 ans

Retour au contenu principal

53661