Mali - sélection de disques

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Mali - sélection de disques

A l’heure de la célébration de l’indépendance du Mali, un petit coup d’œil sur la musique si vivante de ce pays et particulièrement proche des angevins, que ce soit grâce aux institutions comme le Chabada ou des rencontres personnelles : les Lo’Jo avec Tinariwen et bien d’autres.

En réalité il est difficile de se limiter à quelques musiciens, et parmi ceux-ci de choisir un album emblématique. Une très bonne compilation fait le tour de l’actualité des 10 dernières années Rough guide to music of Mali.

Introuvables et jamais réédités, les enregistrements de l’anthologie Electric Mali reflètent la quintessence du génie musical malien et d'une création musicale totalement débridée.

Toumani Diabaté va venir à Angers pour un concert en octobre, en hommage à Ali-Farka Touré, LE grand chanteur malien décédé en 2006 et qui laissa orphelin nombre de musiciens.

Toumani Diabaté est un joueur de kora, instrument à cordes de tradition mandingue, instrument par excellence du griot. Pour écouter la kora : Mandé Variations, Toumani Diabaté est seul avec son instrument. La mélodie y est reine, mise en relief par des sonorités de basse ou de guitare rythmique émises par la kora elle-même, instrument orchestre entre luth et harpe, avec une calebasse couverte de peau en guise de caisse de résonance.  Sa rencontre avec Taj Mahal  donne lieu à un magnifique disque de blues Kulujan.

En ce qui concerne Ali Farka Touré, Radio Mali publié en 1996 évoque la période où Ali commence à être reconnu et diffusé sur les ondes. Comme Toumani Diabaté avec Taj Mahal, sa collaboration avec Ry Cooder dans Talking Timbuktu se situe dans la mouvance de la world music.

Quand on parle des chanteuses, on parle de divas !  Oumou Sangare est l’une d’entre elles, comme Mamani Keita, Rokia Traoré, Bako Dagnon.

La musique touarègue est également très vivante et militante : elle se fait l’écho de leur bonheur ou difficulté à vivre, de leur révolte : Ishumar est une compilation réunissant notamment le groupe Tinariwen et Terakaft. Les autres groupes Tamikrest, Tartit, Toumast.

Révélateur également de la vivacité de la musique malienne le Festival au désert à Essakane. La  première édition eut lieu en janvier en 2001 avec le soutien du groupe Lo’Jo ; retrouvez l’aventure de cet évènement improbable dans le documentaire de Lionel Brouet. Malgré les conditions matérielles difficiles, ce festival poursuit son aventure, la prochaine édition se déroulera en janvier 2011.

 Découvrez d'autres artistes maliens dans cette discographie sélective.

Retour au contenu principal

55148