Retrouvez Barbe Bleue à l’opéra ET à la bibliothèque !

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Retrouvez Barbe Bleue à l’opéra ET à la bibliothèque !

 

 

  • Dans le coin musique :

Deux interprétations hongroises de l’opéra, dirigées par Adam Fisher et Janos Ferencsik, et un DVD

Jacques Offenbach a également composé un opéra-bouffe sur Barbe Bleue, dont vous retouverez des airs en écoutant ce CD.

 

 

 

  • Parmi les romans :

Pierre Dubois transgresse pour notre plus grand plaisir dans Comptines assassines les contes de notre enfance. Il nous en présente des versions tour à tour drôles et terrifiantes, sous formes de nouvelles. « Inquiétantes et irrespectueuses, ces Comptines assassines, nourries d'un vocabulaire envoûtant, sont d'autant plus ensorcelantes que relatées avec un raffinement qui laisse à l'imagination tout loisir d'envisager l'invraisemblable. » (4ème de couverture)

Barbe-Bleue y devient un homme moderne qui s’offre chaque année une prostituée de luxe pour son anniversaire. Voiture de luxe, château, dîner au caviar… mais surtout, surtout, qu’elles n’entrent jamais dans la chambre interdite !

 

  • Du côté de la jeunesse :

Beaucoup de très beaux albums pour les enfants, comme celui écrit et illustré par Thierry Dedieu. A lire également, Les histoires de Barbe-Bleue racontées dans le monde, de Fabienne Morel et Gilles Bizouerne 

Le terrible Barbe-Bleue dans ses multiples versions : celle de Perrault bien sûr, mais également la version bretonne, italienne, indienne, auvergnate,  écossaise, africaine et une version de Jérusalem !

Pour faire découvrir l’univers théâtral à vos enfants (et adolescents), ne passez pas à côté de Coup de bleu, de Bruno Castan. Barbe Bleue y choisit de sortir de son conte pour partir en voyage à la rencontre de personnages qui ont un Coup de bleu…

  • Psychanalyser Barbe-Bleue…

Bruno Bettelheim l’a fait ! dans son célèbre ouvrage La psychanalyse des contes de fées. Le fait de demander à sa femme de ne pas ouvrir une certaine porte sans poser de questions équivaudrait à lui demander de respecter son jardin secret et de respecter son passé amoureux. De son côté, Jean-Albert Meynard, dans Le complexe de Barbe-Bleue : psychologie de la méchanceté et de la haine, utilise ses connaissances en psychiatries et en neurosciences pour décrypter les comportements cruels et montrer que la violence n’est pas une fatalité.

 

 

  • Et en BD ?

Barbe-bleue, c’est aussi le tristement célèbre Gilles de Rais. Ce compagnon de Jeanne d’Arc a commis des atrocités qui lui ont valu son surnom. Dans sa série Jhen, du nom de son héros, Jacques Martin en fait un personnage mystique dont les pulsions meurtrières éclatent au grand jour dans l’album intitulé, justement, Barbe-Bleue.

Retour au contenu principal

56240