Nous avons lu, vous avez lu...

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Nous avons lu, vous avez lu...

Locataires, de Kim Ki Duk

Publié le mardi 04 mai 2010

Tae-suk a un passe-temps plutôt étrange : il pénètre dans des appartements vides, y fait le ménage et la lessive. Avant de se préparer un bon plat, de prendre une douche, éventuellement de faire un somme, de se photographier à côté de photos des occupants des appartements. Puis il se fait la belle avant d’entrer chez quelqu’un d’autre ! Au gré de ses « visites », il finit par croiser Sun Houa, une femme battue, qu’il emmène dans ses pérégrinations de squatter. Ces situations créent une ambiance à la limite de l’onirique, dans ce film signé du réalisateur coréen Kim Ki-Duk.

Patrice (Toussaint) a aimé

Il y a des films qui, dès les premières images sont une évidence ! Locataires est de ceux-là, un film touché par la grâce ! Il y a les poètes des mots, Kim Ki Duk est un poète de l’image ! Derrière des appartements apparemment lisses, il nous raconte, avec une économie de mots surprenante de prime abord, des vies qui ne le sont pas tant que çà ! Cette absence de paroles décuple la poèsie de ce film qui se termine sur cette phrase : « Il est impossible de savoir si nous vivons un rêve ou la réalité ».

cote : A KIM

Retour au contenu principal

53763