Nous avons lu, vous avez lu...

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Nous avons lu, vous avez lu...

Avril, de Gérard Hustache-Mathieu

Publié le mercredi 16 juin 2010

La passion d'Avril

Patrice (Toussaint) a aimé

Avril (Sophie Quinton) est une jeune novice qui a grandi dans un couvent. Alors qu’elle entame une retraite au terme de laquelle elle prononcera ses vœux, une sœur lui annonce qu’elle a un frère jumeau dont elle ignore tout. Avril décide alors de partir à sa recherche. Débute un véritable voyage initiatique en quête de ses origines, à la découverte des autres mais aussi d’elle-même.

« Avril » est le premier long-métrage du jeune réalisateur Gérald Hustache-Mathieu à qui l’on devait déjà deux remarquables courts-métrages multi primés dans de nombreux festivals, Peau de vache, présent en bonus sur la deuxième galette du DVD (César 2003 du meilleur court métrage, Grand prix du festival Premiers plans Angers 2001, meilleure première oeuvre et prix d'interprétation féminine au festival de Clermont-Ferrand 2001) et  La chatte andalouse (une sélection à la Mostra de Venise et je vous passe les prix tant la liste est longue !), mettant déjà tous deux en scène Sophie Quinton.

La chatte andalouse (édité par la  FNAC dans la collection "Attention Talent" , il est malheureusement indisponible dans notre catalogue !) mettait déjà en scène une nonne, vendant sur la place du marché le miel mis en pot par sa communauté "les petites soeurs de la couronne d'épines"et  qui, suite à la rencontre d’une jeune artiste gravement malade (La chorégraphe ibérique Bianca Li), se voyait chargée de terminer son œuvre que je qualifierai de…….singulière, pour le moins (Je vous laisse découvrir ce bijou de candeur et de sensualité totalement iconoclaste !)

Vous l'aurez donc compris, "Avril" est le prolongement de ce court-métrage(ou comme le dit le réalisateur lui-même "un court d'une heure trente") où l’art tient une place importante, notamment la peinture qui va servir à Avril de « liant » pour appréhender ce monde qu’elle découvre et que nous redécouvrons avec elle plan après plan ! Et c’est là le tour de force du film, évoquer à nos sens ces premières fois sans jamais tomber dans la mièvrerie (Sophie Quinton parfaite). Cet émerveillement au monde se peint sur le visage d'Avril et déteind sur le spectateur qui se retrouve plongé dans un véritable moment de poésie cinématographique.

Un premier long sans prétention plein de l'enthousiasme, de la fraîcheur, de la passion et de l'énergie des premières fois ! Et c'est communicatif !

Cerise sur le gâteau, un second rôle pour Miou-Miou (trop rare !) en... religieuse.

Un réalisateur que l'on ne manquera pas de suivre.

cote : A HUS

La bande annonce du film

P.S. : Avant d’être un joli film , Avril avait été une très belle lecture de scénario lors du festival Premiers plans en Janvier 2004. Il avait été lu par les deux protagonistes principaux du film, à savoir Sophie Quinton et Clément Sibony, les jumeaux. Ces lectures (une des spécificités du Festival angevin) nous permettent de découvrir une œuvre, dans son étape intermédiaire avant réalisation, invitant l’imagination de l’auditeur à « se faire son propre film » avant de découvrir la vision du réalisateur quelques mois plus tard.
Hélas seules quelques lectures sont enregistrées par France culture et diffusées aléatoirement dans le courant de l’année et il ne reste malheureusement aucune trace filmée de ces moments uniques. C’est regrettable !

Vos commentaires

1 commentaire déjà posté
Le vendredi 25 juin 2010 à 11:49, par valérie
Complètement d'accord avec toi Patrice ! excellent !

Ajouter un commentaire

* Champs Obligatoires

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. 

Un modérateur est suceptible de supprimer toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site ou qui serait contraire à la loi.

Retour au contenu principal

53763