Nous avons lu, vous avez lu...

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Nous avons lu, vous avez lu...

Pulp fiction, de Quentin Tarantino

Publié le samedi 14 avril 2012

Pour son deuxième long-métrage Tarantino signe un chef d’œuvre qui remporte de nombreuses récompenses dont la palme d’or à Cannes en 1994 et le Golden Globe du meilleur scénario original en 1995.

Claire (stagiaire à Toussaint) a aimé...

Vincent Vega et Jules Winnfield, deux tueurs à gage, sont chargés de récupérer une mallette pour leur patron, Marsellus. Pendant l’absence de Marsellus, Vincent doit s’occuper de la femme de celui-ci. Elle va sombrer dans le coma après avoir fait une overdose de cocaïne. Entre temps, Butch, un boxeur, a passé un accord avec Marsellus où il accepte de perdre un match, mais il tue son adversaire et à l’intention de quitter le pays avec son amie. Cependant, Butch est contraint de retourner dans son appartement à cause de l’oubli d’un objet précieux. En route il croise Marsellus, tous les deux vont être pris au piège par deux sadiques. Ils vont s’en sortir en laissant derrière eux un bain de sang.

On retrouve dans ce film une apologie de la violence, un humour sarcastique et une intrigue non linéaire propre au style cinématographique de Tarantino. Il allie le genre de la comédie grotesque avec la violence la plus abominable. Il présente Pulp Fiction comme étant une comédie. Son film est truffé de références culturelles des années 40 aux années 70 et celles qui l’ont marqué à l’adolescence. Tarantino est un maniériste, on retrouve cela par exemple à travers le choix de l’actrice Uma Thurman. Il choisit une actrice blonde qu’il met en brune. Ceci fait penser inévitablement à Brigitte Bardot dans le Mépris de Jean-Luc Godard qui fait porter à celle-ci une perruque brune. Cette coupe brune au carré fait référence à Louise Brooks, la femme fatale dans le cinéma classique. Tarantino, grand cinéphile, est un admirateur de Godard (Il tombe sous le charme du film « Bande à part » de Godard et nomme sa société de production « A Band Apart »). Tarantino nous présente un film brillant par ses dialogues, le jeu des acteurs avec le choix d’un casting de qualité (Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Uma Thurman, John Travolta, Harvey Keitel, Tim Roth…). Pulp Fiction est un incontournable pour les cinéphiles.

 

Retour au contenu principal

53763