Livres du roi dans la vie de cour

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Livres du roi dans la vie de cour

René d'Anjou sortant combattre le duc d'Alençon, dans La Relation du pas de Saumur. Copié et enluminé vers 1470-1480. Saint-Petersbourg, Bibliothèque Nationale de Russie Saltykov-Chtchedrine, ms. fr. F. p. XIV, 4. © The National Library of Russia.

La bibliothèque de René avait un caractère encyclopédique. Cependant, elle ne semble pas avoir été conçue prioritairement comme un outil au service de son action politique. C’est à ceux qui étaient les plus à même d’en apprécier les ressources littéraires ou la valeur artistique, ses courtisans et conseillers les plus proches ou ses peintres, que le roi ouvre ses collections. Ainsi Louis et Jean de Beauvau y trouvent-ils des œuvres en italien ou latin à traduire en français. Ainsi, le Maître des Grandes heures de Rohan, Barthélemy d’Eyck ou le Maître du Boccace de Genève, empruntent-ils maintes idées nouvelles à la Bible moralisée ou aux volumes offerts au roi par le Vénitien Jacopo Antonio Marcello.

Le roi fait de sa cour un véritable foyer de création littéraire et artistique, favorisant la traduction précoce d’œuvres italiennes ou humanistes, et encourageant l’éclosion d’un art qui préfère la nuance et la finesse allusive au trait appuyé, non sans parfois un discret humour. Des poèmes de circonstance, comme Regnault et Jehanneton ou La relation du Pas de Saumur, donnent un reflet embelli, mais sans excès, de l’existence du souverain et de son entourage.

Objet rare et précieux, le livre est également un cadeau apprécié. A côté des manuscrits de grand luxe en provenance d’Italie, véritables présents diplomatiques ou symboles politiques, le Regimen de l’âme et le Psautier de Mayence illustrent les échanges de livres existant entre le prince et ses proches. Dans ces ouvrages plus modestes, qualité de la calligraphie ou nouveauté technique de l’imprimerie compensent la faiblesse de l’illustration.

Dans ce milieu épris de culture livresque, le livre devient aussi un instrument original de la vie chevaleresque à travers l’Armorial et les statuts de l’ordre du Croissant, les récits de joutes et plus tard le Livre des tournois. L’esthétique du livre y est si goûtée que l’enluminure envahit même en les chartes étroitement liées à la permanence de la vie féodale.

King René’s library doesn’t seem to be organized like a government institution, created for the use of the closest councilors of the prince. It is more a collection for the curiosity and a feast for the eyes that the king opens to his most faithfull courtiers and to his best painters. King René’s court is the seat of an exceptional literary creativity, both original and marked by the reception and the early translation of italian or humanist works. A book is a frequent present that one gives to the king or receives from him. There, book arts are in so great demand that illumination even adorns, in abundance, administrative charters.

« Nous avons reçu votre lettre concernant un livre de la Vie mondaine que vous dites nous avoir prêté. Nous avons pour cette raison fait examiner de près l’inventaire de nos livres, mais il ne s’y trouve pas ; et étant donné qu’il doit en être restés encore dans notre pays d’Anjou, nous y adressons immédiatement un courrier, et nous ferons diligence afin de trouver l’ouvrage et de vous le faire parvenir. »
Lettre du roi René aux chanoines de Saint-Dié, Saint-Remy-de-Provence, 24 septembre 1473

« J’ai composé ce livre du De figura et ymagine mundi (…) pour le délassement de mon sérénissime prince et très excellent seigneur René, par la grâce de Dieu roi de Sicile, à qui je destine spécialement ce livre, afin que sa sérénissime majesté, si souvent tracassé par les affaires de ce monde, puisse trouver quelque rafraîchissement et détente en lisant ou en écoutant lire ce livre »
Louis de Langle, De figura et ymagine mundi, Lyon, 1456 (traduit du latin).

 

 

 

 

Retour au contenu principal

55423