Les collections d'histoire de l'Anjou

Accueil Bibliothèques d'Angers

Menu secondaire

Passer le menu secondaire

Retour au menu secondaire

Contenu principal

Passer le contenu principal

Les collections d'histoire de l'Anjou

n° 1

Par l’origine même de ses premières collections saisies à la Révolution, la Bibliothèque municipale est un des lieux privilégiés de conservation de la mémoire écrite de l’Anjou. Cette mission, sans cesse affirmée, est à l’origine d’un fonds local riche de plusieurs milliers de documents. Au fil du temps, cette mémoire s’étend à tout type de support documentaire, manuscrits, imprimés, documents graphiques, enregistrements magnétiques ou électroniques.

La Bibliothèque conserve de nombreux manuscrits importants pour l’histoire de l’Anjou, notamment pour l’histoire des communautés religieuses médiévales et modernes à travers un fonds très important sur l’histoire de la cathédrale Saint-Maurice (comptes, délibérations du collège des chanoines…) ou des sources exceptionnelles comme les six rouleaux manuscrits du cartulaire de l’abbaye du Ronceray (fin du XIIIe siècle). L’histoire monumentale de la ville est particulièrement bien illustrée par de précieux manuscrits comme La description de la ville d’Angers  par Jacques Bruneau de Tartifume (1623) qui décrit précisément le décor et mobilier des principaux édifices de la ville. Dans ses Annales et antiquités d’Anjou, Jean Ballain donne soixante-dix-sept dessins peints souvent naïfs, parfois inexacts qui font toutefois connaître nombre de monuments aujourd’hui disparus (n° 1 et 3). Les recueils de J. Berthe, de Jean-François Bodin ou des artistes Peter Hawke et Prosper Barbot  complètent cet ensemble au début du XIXe siècle. Plusieurs journaux personnels ou chroniques locales de l’époque moderne, comme ceux de Guillaume Oudin, de Joseph Grandet ou du clerc du présidial Jean Louvet de 1583 à 1634 (n° 2) constituent également de précieuses sources. La mémoire angevine s’étend aussi à tout type de sujets. L’important fonds d’archives d’André Desmazières est une source précieuse d’archéologie préhistorique. De nombreux botanistes, juristes ou médecins angevins ont laissé à la bibliothèque leurs archives, correspondances, études et mémoires divers.

Parmi les imprimés traitant de l’Anjou se trouvent les éditions successives de la Coutume d’Anjou depuis 1476 ou la première histoire du duché publiée par Jean de Bourdigné en 1529. Tout un pan de la vie culturelle angevine de la première moitié du XXe siècle est retracé à travers la bibliothèque d’André Bruel acquise en 1993.

Le fonds local représente également plus de 10 000 ouvrages du XXe siècle qui constitueront une partie du patrimoine écrit angevin de demain.

Le fonds local recoupe tous les autres fonds outre les manuscrits et les imprimés : de nombreuses cartes anciennes de l’Anjou et plans anciens d’Angers, comme celui diffusé par Mariette au milieu du XVIIe siècle, des périodiques, des documents iconographiques et photographiques, des partitions et enregistrements de musiciens angevins. Le fonds s’ouvre également aux enregistrements cinématographiques liés à l’Anjou.

 

Légendes des images

n° 1 : Jean Ballain. Annales et antiquités d’Anjou, 1716. Manuscrit 991

n° 2 : Jean Louvet. Récit véritable de tout ce qui est advenu digne de mémoire, tant en la ville d’Angers, païs d’Anjou,… années 1625 à 1630. Manuscrit 984

n° 3 : Jean Ballain. Annales et antiquités d’Anjou, 1716. Manuscrit 991.

n° 2
n° 3

Retour au contenu principal

53633